L’assurance-vie et l’assurance obsèques sont deux assurances qui ne sont pas de la même nature. Si l’assurance-vie aussi bien qu’un contrat obsèques permettent de laisser un capital aux proches au moment du décès, le choix de l’une ou de l’autre n’est pas anodin ! Nous tâcherons dans cet article à vous aider à y voir plus clair.

 

L’assurance-vie est un contrat permettant de se constituer une épargne

contrat obsèquesIl convient de préciser que nous traiterons ici uniquement de l’assurance-vie dont le bénéficiaire est le souscripteur en cas de vie. L’assurance-vie est, dans ce cadre, un compte d’épargne. On parle aussi d’assurance-vie de capitalisation. Elle est souvent utilisée par le souscripteur comme un moyen d’épargner une somme en vue de l’achat d’un bien immobilier ou pour bénéficier d’un revenu complémentaire une fois à la retraite.

Le financement du contrat se fait par un versement unique ou par des versements périodiques libres ou programmées, dont le montant est fixé en fonction des moyens du souscripteur. Au terme du contrat, le capital constitué, augmenté des intérêts est soit récupéré par le souscripteur, soit transmis aux bénéficiaires désignés au contrat si celui-ci décède.

L’assurance-vie peut permettre le financement des obsèques du souscripteur mais en général, par sa souscription, l’intéressé vise un autre objectif : celui de se constituer ou de transmettre un capital.

 

Le contrat obsèques est essentiellement conçu pour financer les frais des funérailles

En souscrivant un contrat obsèques, la personne en question, souhaite décharger ses proches des frais liés à ses obsèques au moment venu (cercueil/urne, inhumation/crémation, démarches administratives, éventuels frais de soins de conservation, toilette mortuaire etc.). Le souscripteur a la possibilité de prévoir également l’organisation des funérailles grâce au contrat en prestations. Il est ainsi sûr que ses dernières volontés concernant l’organisation seront respectées car le contrat a valeur de testament. Ce type de contrat obsèques comprend un volet dit « convention obsèques » dans lequel sont déterminées les prestations que l’opérateur funéraire s’engager à réaliser.

Quant au financement du contrat obsèques, il existe deux types de contrat : les contrats épargne (la somme épargnée au moment du décès servira à régler les frais d’obsèques) et l’assurance obsèques (il s’agit d’un contrat prévoyance- l’assureur s’engage à verser le capital prévu au contrat au moment de la signature, au bénéficiaire (proche) ou société de pompes funèbres).

 

Concernant les cotisations, il est possible de financer le contrat obsèques de plusieurs façons

 

Assurance obsèques :

  • prime unique,
  • prime temporaire (cotisations périodiques versées sur une période donnée pouvant aller jusqu’à 10 ou 15 ans)
  • prime viagère (cotisations périodiques versées jusqu’au décès du souscripteur)

Le montant des cotisations dépend de deux facteurs : l’âge du souscripteur et le montant du capital garanti choisi.

 

Contrat en épargne :

  • versement périodiques libres ou programmés,
  • apport initial et ensuite des versements périodiques ;

 

Assurance-vie ou contrat obsèques ? Selon votre objectif principal, c’est à vous de choisir la solution la plus adaptée !